Luçay Permalnaïck

Luçay Permalnaïck est né le 2 avril 1952 au Portail à Piton Saint-Leu.

Après sa scolarité primaire dans les écoles de son quartier, puis des études secondaires au collège d’enseignement général de Piton Saint-Leu et au lycée Roland Garros du Tampon il entre dans l’Education nationale comme instituteur en 1971. Il occupe les fonctions de  conseiller pédagogique lecture en zone d’éducation prioritaire dans les Hauts de Saint-Leu en 1990, puis de directeur après avoir réussi le concours interne de professeur des écoles en 1999.

Parallèlement à sa carrière professionnelle, Luçay Permalnaïck milite pour la défense de la langue créole, notamment comme membre de l’équipe Lékritir Oktob 77, et en faveur de l’éducation globale pour tous au sein de l’UFOLEP Réunion en 1992 et comme secrétaire général la Ligue Française de l’Enseignement et de l’Education Permanente en 1994.

Retraité de l’Education nationale depuis 2007, il continue de défendre l’instruction pour tous et les valeurs d’égalité, solidarité, épanouissement, éducation globale (savoirs, sport, santé) qui sont les siennes.

Très intéressé par la culture universelle et vouant un amour immodéré à son île, il se passionne aussi pour l’écriture sous toutes ses formes.  Il publie un récit de voyage indien, Parfums de Mémoire, en 2008, la traduction en créole réunionnais du Code Noir en 2012,  et un roman historique, Langaman, ou l’amour érigé en dogme de vie, en  2017.

Luçay Permalnaïck dirige et rédige également plusieurs ouvrages sur des quartiers de Saint-Leu et autres : Les 32 plus belles balades à la Réunion (Villot Pélican, UFOLEP, topo-guide) Zonbriyèr (Ligue Enseignement), Bras-Fusil (Ligue Enseignement),  Bois-de-Nèfles Piton, mémoir nout ti kartié, (Contrat de Ville St Leu).